Choux à la crème

J’avais promis à mon cher frère que pour son anniversaire, je lui ferais le dessert de son choix. Après mûre réflexion, il a décidé de m’imposer les petits choux à la crème : ça tombe bien, j’adore ça. J’ai passé tout mon samedi après-midi dans la cuisine : pâte à choux, casseroles, poche à douille, crème pâtissière, re-pâte à choux, etc … jusqu’au glaçage. He bien au final, j’admire les pâtissiers professionnels, parce que les petits choux, c’est vraiment pas de la tarte ! J’ai aromatisé la crème au grand marnier, et c’était vraiment très bon. Pour le côté esthétique, je ne vous montre que ceux qui sont réussis …

Pour la pâte à choux : voir cette recette (moitié lait moitié eau et en rajoutant 50g de sucre en poudre avec la farine, mium). J’ai fait deux fois les proportions et j’en ai eu largement pour nourrir 6 gourmands !

Remplissez votre poche à douille et faites des touts petites noisettes de pâtes, sinon vous n’aurez pas de petits choux à la crème, mais de gros choux (ce qui est bon aussi, remarquez, mais le résultat est plus joli avec des petits). Faites cuire 20-25 les petits choux à 180° (chaleur tournante mais pas de grill, moi j’avais oublié de l’enlever à la première fournée … oups !). Surtout, n’ouvrez pas la porte pendant la cuisson.

La crème pâtissière (pour une fois les proportions de la pâte à choux) :

500 ml de lait
5 jaunes d’oeufs
100g de sucre
Une gousse de vanille ou de la vanille liquide
Deux cuillers à soupe ou plus d’alcool pour parfumer : rhum, cointreau, grand marnier, kirsch …

Faites bouillir le lait avec la vanille dans une casserole. Pendant ce temps, blanchir les jaunes avec le sucre. Quand le lait bout, en verser la moitié sur les oeufs en mélangeant au fouet sans faire mousser. Puis reverser le mélange dans le reste de lait et remettre sur le feu doux pour quelques minutes, sans cesser de mélanger au fouet.
Quand tout ça a bien épaissi, enlever du feu, transvaser dans un autre récipient et beurrer légèrement la surface pour éviter que ça ne forme une couche sèche au dessus. Quand la crème a un peu refroidi, mélanger y l’alcool et re-beurrer un peu puis garder au frais jusqu’au moment de remplir les choux.

Pour remplir les choux : il faut de préférence que vos choux aient de la forme et se tiennent bien : si ils sont tout raplapla, ce sera plus dur de les fourrer (mais ils seront bons à manger nature ou saupoudrés de sucre). Prenez une poche à douille avec une douille suffisamment pointue pour pouvoir percer le fond des choux : remplissez la et prenez vos choux un à un, piquez les dans le derrière et remplissez de crème. De temps en temps, le choux craque un peu et la crème ressort devant, ce n’est pas grave, on les glace juste après pour camoufler.

Le glaçage

Mélanger un blanc d’oeuf avec 175g de sucre glace, voir un peu plus, et plusieurs goutes de colorant alimentaires (ou du colorant en poudre). Rajouter du sucre glace jusqu’à ce que le mélange soit assez épais pour ne pas trop couler. Trempez les choux un à un dedans après les avoir fourré, puis posez les sur une plaque avant de les mettre au frais. Pour que l’étape du glaçage soit plus facile, on peut faire chauffer un peu d’eau dans un bol ou une petite casserole et poser le bol de glaçage dessus (comme un bain-maire mais hors du feu) pour ramollir le glaçage (attention à ne pas faire cuire le blanc d’oeuf non plus).
(Mieux : si vous trouvez du fondant directement au rayon pâtisserie, c’est encore plus simple !)

 

Il y en a un qui se cache, le timide …
Et bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *