Cookies aux noix de pécan

En même temps que les pralines roses, j’avais acheté lors de mon excursion à G Detou un sachet de noix de pécan. Les noix de pécan, c’est un peu un fantasme, surtout caramélisées, et dans des cookies encore chaud. A peu près exactement comme ceux que je viens de faire. Attention, c’est une bombe, c’est du sucre, c’est croquant et fondant, c’est addictif …

J’ai suivi cette recette de Pecan Sandies (sablés aux noix de pécan), sur un blog que je regarde de plus en plus souvent et dont la plupart des recettes me font baver … Je vous laisse jeter un coup d’oeil. Mes petits gâteaux ont décidément plus l’air de cookies que de sablés, donc nous les appellerons cookies pour cette fois. Et sinon, voilà la recette en mesures métriques :
Pour une trentaine de cookies
 
– 225g de beurre mou
– 100g de sucre blanc
– 100g de sucre brun
– 260g de farine
– 1 oeuf
– 1 cuillère à café de vanille liquide
– 1 cuillère à café de levure et/ou de bicarbonate de soude
– 1 pincée de sel
– 1 verre rempli de noix de pécan
– 40g de sucre (si vous voulez faire caraméliser les noix de pécan)
Four préchauffé à 180°C
Pour caraméliser les noix
Mettez le sucre dans une poele avec une cuillère à soupe d’eau, mettez sur feu moyen et ajoutez les noix de pécan coupées grossièrement. Laisser fondre un peu le sucre, remuez pour que les noix soient bien enveloppées, et retirez dès que vous voulez à partir de ce moment (je les retire quand le caramel brun commence à se former).
Pour les cookies
Les cookies, c’est jamais dur :
– battre beurre mou + sucres + vanille, puis ajouter l’oeuf
– à part, mélanger : farine + levure/bicarbonate + sel
Incorporez petit à petit le deuxième mélange au premier.
Ajoutez les noix caramélisées et mélanger à la cuillère.
Faites des tas (à la cuillère par exemple) sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfournez pour 10 minutes (si vous aimez les cookies tout mous) jusqu’à 15 minutes (si vous les préférez croquants).

N’oubliez pas de laisser refroidir suffisamment pour ne pas vous brûler et … savourez !

Mise en abîme quasi-professionnelle …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *